Edito

 

Ce mercredi le pape François parlait de notre Père du ciel à tous ceux qui s’étaient rassemblés pour l’audience du mercredi : « Le Notre Père prend tout son sens si nous apprenons à le prier après avoir lu la parabole du père miséricordieux qui accueille son enfant prodigue en lui faisant comprendre combien il lui a manqué (Luc 15). Dieu te cherche même si tu ne le cherches pas. Dieu t’aime même si tu l’as oublié. » En cette période d’hiver, quand nous avons hâte de rentrer nous réchauffer à la maison, cherchons aussi le cœur de notre Père qui réchauffe notre âme. Ne nous forçons pas à vivre sans père !

L’abbé Christophe

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.