Edito

Le Christ ressuscité affirme souvent qu’il va nous donner la vie éternelle (Jn 10,28 ce dimanche par exemple). Quelle place Dieu tient-il dans notre vision de la vie éternelle ? Souvent c’est seulement la place d’un pourvoyeur de service ou de garant de la réussite. Le paradis ressemble à un voyage dans un pays fabuleux, que nous offrirait un richissime émir inconnu ou pire encore, une loterie anonyme. Or la beauté de la vie éternelle, c’est Dieu lui-même. Ce qui y est merveilleux et qui vaut tous les efforts, c’est le cœur du Seigneur, c’est le connaître et le posséder. Voilà pourquoi le Christ affirme que c’est en le côtoyant qu’on se prépare à la vie éternelle. Non pas pour obtenir une monnaie d’échange mais pour devenir capables de ce grand amour. Seigneur, réveille nos cœurs et rends-les fervents à mesure que s’avance ce temps pascal !

abbé Christophe

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.