Connaître Dieu, l’aimer, le servir, et trouver ainsi le bonheur…

le 15 août chez nous

En alternative au pèlerinage impossible à Lourdes cette année, l’idée a germé de faire un pèlerinage chez nous pour la fête de l’Assomption, avec comme destination la chapelle Notre-Dame de Lourdes, plus ancien sanctuaire de Wallonie dénommé ainsi. Rapidement, la Confrérie Notre-Dame de Wasmes a proposé de se joindre au pèlerinage, qui est devenu celui des deux unités pastorales de Frameries-Quévy et Colfontaine. Il y a deux formules (et aussi deux longueurs de trajet), qui se terminent par la messe en plein air à 15h et un temps de convivialité. En outre, trois autres messes seront assurées pour ceux qui ne peuvent pas venir.

Programme

adresse du jour : Aulnois, Rue de l’Industrie, le chemin en face du № 63

pèlerinage marchant

9h45, rendez-vous sur le parking du centre culturel d’Eugies, en face de l’église (formule 11 km)

10h, départ (voir le trajet)

12h, arrivée à l’église de Quévy-le-Petit, pique-nique. Possibilité de rejoindre le groupe.

12h45, départ de l’église de Quévy-le-Petit (formule 4,5 km)

14h30, arrivée à la chapelle et chapelet

15h, eucharistie festive en plein air, suivie d’un moment de convivialité.

Retour des chauffeurs.

pèlerinage sur place

10h, accueil à la chapelle et chapelet

enseignement et échange en groupes

12h30, repas tiré du sac (achat possible de boisson sur place)

13h30, exposition du Saint Sacrement

14h20, accueil des marcheurs et de Notre-Dame de Wasmes

14h30, chapelet

15h, eucharistie festive en plein air, suivie d’un moment de convivialité.

Les autres célébrations

Le 14 août à 18h à Warquignies (messe en grégorien)

Le 15 août à 10h30 à Saint-Michel (Pâturages) et à 11h à Sainte-Waudru (Frameries)

Les aventures de la Parole à semer

homélie du 15e dimanche A, 12 juillet 2020

Quand Jésus raconte cette parabole du semeur, il y a déjà quelques temps que les apôtres l’accompagnent, et ils ont eu l’occasion de constater la diversité des réponses à Jésus. Ils ont vu certains l’accueillir inconditionnellement dans leur vie, au point de changer de façon de penser et de comportement. Ils ont éprouvé avec peine le refus sur lequel Jésus a butté plus d’une fois. Mais aussi toute la gamme des accueils enthousiastes qui se sont terminés en abandon ou en indifférence. Et aujourd’hui nous nous posons les mêmes questions que les apôtres et nous nous demandons : que faut-il pour que nos enfants, nos petits-enfants, nos amis, nos collègues accueillent aussi l’Évangile dans leur vie ?

Le chapelet au mois de mai

Voici un des deux mois plus spécialement consacré à la prière à la Mère de Jésus, avec le mois d’octobre. Prier Marie, ce n’est pas se détourner du Christ mais au contraire prendre un raccourci vers lui. Passer par Marie, c’est être sûr de rester humble, d’être comme un enfant devant Dieu. « Mon âme est en moi comme un enfant, comme un petit enfant contre sa mère », dit le psaume 130. Jésus nous avertit : « si vous ne changez pas pour devenir comme les enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Mais celui qui se fera petit comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des Cieux. » (Mt 18,3-4)

Communion spirituelle

Quand on ne peut pas communier sacramentellement, parce qu’on ne peut pas rejoindre une messe ou parce que, pouvant y assister, on n’est pas dans les dispositions pour y communier, il est encore possible de s’unir à Dieu par la communion spirituelle, autrement appelée communion de désir.

Voici deux prières. L’une dite par un grand homme d’Église, le cardinal Merry del Val, assistant du pape saint Pie X :

pèlerinage à Lourdes

Du 17 au 23 juillet 2020 notre paroisse avait l’intention de partir en pèlerinage à Lourdes. À cause des règles en vigueur pour prévenir l’épidémie de Covid-19, ce pèlerinage est reporté en 2021. Mais nous prévoyons une journée de pèlerinage en juillet 2020. À suivre…

Modifié dernièrement: 4 avril 2020

Les commentaires sont terminés.